Stop à la Torture !

Stop à la Torture !

MAYANGUI Jugal, 37 ans, a été arbitrairement arrêté le 12 novembre 2016 à son domicile (quartier Mayanga) aux environs de 2 heures du
matin par des agents de la force publique encagoulés, puis conduit vers une destination inconnue.
Pendant sa détention, il est resté encagoulé et a subi des séances de torture atroces dans le but de lui arracher les aveux. Son corps a été complètement raboté et porte des stigmates d’une violence qui indigne. « Vous les bakongo, on va vous exterminer » lui
aurait signifié un des militaires pendant qu’ils le torturaient.
Il est réapparu le dimanche 20 novembre dans un état effroyable et conduit à l’hôpital militaire de Brazzaville.

Augustin Kala-Kala a subi un sort similaire et des milliers d’autres congolais subissent la torture dans les prisons du régime. Il est temps de le dénoncer.

 

ACTIONS :

  • Dénoncez cet enlèvement crapuleux par des rassemblements pacifiques à proximité du ministère de la justice
  • Réclamez une enquête internationale sur les tortures à la délégation union européenne au Congo et à l’ambassade des états unis en appellant pour les victimes à ces numéros :
    Union Européenne Brazza (242) 05 521 74 00/ (242) 05 521 74 01/ (242) 05 521 74 02
    Ambassade des états unis au Congo : (242) 06 677 29 59