CONGO-B : LE “CALME” RÈGNE À KELLÉ

Après avoir titré avec l’AFP “élections dans le calme et sans incident majeur”, RFI confirme  les troubles ayant empêché le vote dans la Cuvette Ouest. Les 2 morts aussi sont confirmés mais à Kingoué plutôt qu’à Nyanga.  Cependant, RFI rapporte que le climat sur place serait maintenant “serein”. En réalité, la Cuvette-Ouest est assiégée, des renforts de 200 militaires et un hélicoptère lanceur de grenade lacrymogène y stationnent :  drôle de climat serein.

 

Les congolais ont massivement boycotté les élections législatives truquées qui font suite au hold up électoral du 20 mars 2016 et au coup d’état constitutionnel d’octobre 2015.

Officiellement, 8 districts sur 14 n’ont pas voté dans le Pool. Par ailleurs,  des scènes de contestation et de dénonciation des fraudes massives ont été enregistrées sur l’ensemble du territoire national.

 

Les Congolais subissent la loi de la terreur et malgré cela ils refusent toujours la normalisation par Paris et la communauté internationale, d’un pouvoir illégal et illégitime. Les candidats Lefouaba, Oyali, Ovaga et Yhombi ont fait l’objet de menaces et de pressions. Ces élections législatives truquées ont révélé que Sassou n’a plus aucun fief électoral en plus de n’avoir plus aucune maîtrise du territoire national. Le Gouvernement a été incapable d’organiser le scrutin sur l’ensemble du territoire.

 

L’attaque de KINGOUÉ par les Forces d’Autodéfense du Congo Brazzaville participe de cette résistance active à l’oppression et vise à l’invalidation du scrutin des législatives.

 

KELLE vote sous la contrainte de la canonnière, Paris titre Climat serein, l’Histoire bégaie.

 

Le Congo sera libre.

Leave a Reply

Your email address will not be published.