Congo-B : Port en eau profonde de Pointe-Noire, Sassou a t-il escroqué Bolloré ?

Connu depuis les marins portugais du 15e siècle et seul port en eau profonde naturel du golfe de Guinée, Pointe-Noire est le débouché et l’entrée d’un vaste arrière pays qui s’étend du Congo Brazzaville au Burundi.

Jeux de mains jeux de vilains !

Bond du trésor de 500 Million $
En décembre 2008, Bolloré s’est offert pour la somme de 570 millions € le port de Pointe-Noire, la porte du Congo qui achève le mythique chemin de Fer Congo-Océan. C’est souvent au nom de cet intérêt français que Paris a soutenu le maintien illégal et illégitime de Sassou Nguesso au pouvoir.
Pourtant, la malhonnêteté est le propre des criminels et Paris ainsi que Bolloré ont eu tort de mettre tous leurs oeufs dans le Panier du Boucher de l’Alima. Selon un document officiel en notre possession, Sassou Nguesso a contracté une dette de 500 Millions $ auprès de la Société SellBridges Limited contre la construction d’un hypothétique chemin de Fer jusqu’à la frontière avec la république centrafricaine et… Le port en eau profonde de Pointe Noire !

Un Montage discret sous le soleil de Nairobi

Signé Ondongo et Ngondo
C’est en Février 2015 alors en pleine campagne pour le Changement de la Constitution du 20 Janvier 2002 que à l’ambassade du Congo au Kenya, le Chef exécutif de la Development Bank of Kenya Limited, David A. Mees de Sellbridge Limited reçoivent de la part d’Alain André Nonouka Gomat diplomate congolais, une lettre de remerciement pour avoir participé à une réunion d’authentification et de distribution des garanties de dette signées par Gilbert Ondongo ministre des Finances déjà poursuivi au Portugal dans l’Affaire la Route de l’Atlantique et Albert Ngondo directeur du Trésor public. Cette dette est délivré le 22 décembre 2014, dans la période de l’annonce du changement de la constitution pour aller vers un troisième mandat de Sassou.

Le Roi Bolloré cocufié par Sassou Nguesso ?

Brochure de Sellbridge Limited
Pourquoi Sellbridge Limited allonge 500 millions $ pour un port déjà vendu au français Bolloré ? C’est peut être parce que Sellbridge Limited n’est qu’une façade pour blanchir l’argent issu des minerais de sang. En effet, une recherche simple sur l’identité de ses dirigeants est assez instructive. Trevor michael Hart-Jones le Chairman Executive de Sellbridge Limited est connu pour une affaire dite “The Gem of Tanzania” de trafic d’un rubis mais surtout Hart Jones avait également été impliqué dans des accords obscurs de diamant avec la junte qui a pris le pouvoir en Sierra Leone en 1997. il est aussi soupçonné dans une affaire de fraude au serum de chèvre comme vaccin contre le sida au Swaziland : drôle de personnage ! C’est à ce Trevor Hart-Jones, ici dans le rôle selon nous d’un “Danny” que le gouvernement Congolais emprunte 500 millions de Dollars.
Est-ce que Sassou a seulement utilisé Sellbridge comme société Ecran pour acquérir le Port de Pointe Noire pour lui même ? Trevor étant le “Danny” c’est à dire le faux entrepreneur avec une vision qui couvre l’opération avec sa société bidon ? Est ce que Trevor par ce biais cherche à blanchir l’argent du trafic de minerais de sang ? Peut être un peu des deux.

Heureux comme INNOVATIS Gmbh World class funding Platform

Erwin Lasshofer
Sellbridge Limited utilise les services d’une “World class funding Platforms” dénommé INNOVATIS GmbH. C’est INNOVATIS GmbH qui apporte l’argent.
Cette société INNOVATIS est la propriété d’une seule et unique personne Erwin Lasshofer un citoyen autrichien.
En novembre 2014, Erwin Lasshofer a été impliqué dans une affaire de fraude immobilière dit Breckenridge project à près de 62 millions $ au Colorado. Le projet immobilier n’a jamais été livré et Lasshofer ne s’est jamais présenté devant les tribunaux.

“Erwin Lasshofer, a resident of Salzburg, apparently has no intention of paying, despite mounting fines of $10,000 a day, a warrant for his arrest for contempt of court and the wrath of an increasingly frustrated federal judge.” – Breckenridge condo project collapses in debt

Un port sous contrôle de la mafia Nguesso

Eugène Rufin Bouya Directeur Général du GUOT et vice-président de l’alliance Africaine pour le Commerce électronique
500 millions $ emprunté à des partenaires peu recommandable, 500 millions € pris à Bolloré, on pourrait croire que c’est déjà assez mais pourtant, le scandale du Port de Pointe Noire est encore plus vaste avec la désormais SOCOTRAM de Willy Nguesso qui perçoit et détourne pour le compte de la Famille Nguesso l’ensemble des droits portuaires du pays et le GUOT (Guichet Unique des opérations Transfrontalières) qui est sous le contrôle de Rufin Bouya le Frère du Ministre Jean Jacques Bouya, Ministre qui est au conseil d’administration du Port… Ainsi va le Congo, toujours plus loin dans le blanchiment de l’argent du crime international dans l’impunité la plus totale.

Leave a Reply

Your email address will not be published.