Augustin Kalla-kalla enlevé, torturé puis laissé pour mort à Brazzaville

Augustin Kalakala est l’un des cadres du CADD d’André Okombi Salissa. Enlevé à son domicile dans la nuit du 30 septembre, il a été retrouvé ce dimanche 16 octobre aux abords de la morgue de Brazzaville abandonné comme mort sous la pluie. Il doit la vie sauve à des passants qui ont alerté ses proches.

Augustin Kalla-Kalla

Augustin KALAKALA , torturé , électrocuté, mutilé par la garde présidentielle de Denis Sassou Nguesso. Le corps de Mr KALAKALA est décimé . Il a été abandonné devant la morgue municipale de Brazzaville par ses bourreaux , les éléments de la garde présidentielle. Ainsi, Il était incarcéré dans les prisons qui se trouvent à la présidence de la république. De fait ce dernier a subi des tortures : électrocuté, mutilations , son corps est décimé par la torture que lui infligeait Serge OBOA , patron de la garde présidentielle et d’autres éléments de la garde présidentielle.

C’est pourquoi, le Collectif Sassoufit condamne cette Barbarie. Le crime a véritablement pris la forme du gouvernement au Congo Brazzaville. En effet, nous assistons à la fuite en avant d’un régime illégitime et illégal. En définitive, la chute du régime est pour nous la seule solution pour voir une justice impartiale dans le cadre d’un grand Tribunal Pénal International de Brazzaville sur les crimes du régime Sassou Nguesso poursuivre et condamner les auteurs et les commanditaires de cette sauvagerie.

 

Leave a Reply

Your email address will not be published.