Aya Appolinaire et Jean Bruno Thiam donnent des nguiri à volonté 2 avenue frederic le Play Paris 7e

Aya appolinaireLe triangle d’or de la Kleptocratie congolaise aime les beaux quartiers Parisiens. Entre le bien mal-acquis de l’avenue Rapp, le siège de la Pravda à Vaneau, nous avons enfin repéré le bureau où Aya Appolinaire donne des nguiri (sac de pétro-CFA) à volonté aux relais du régime dans l’administration, la classe politique et médiatique française. Coïncidence ou Fétichisme, le numéro 2 de l’avenue Frederic le Play est à la hauteur de l’intersection avec la rue Savorgnon de Brazza.
Aya Appolinaire se présente comme “Conseiller, chef de bureau de la cellule Com”. En réalité sa mission consiste à distribuer illégalement des liquidités, acheter l’espace publicitaire pour le régime mais surtout de plus en plus à recruter des cybers criminels pour gérer la propagande du régime sur les réseaux sociaux. Il est épaulé dans sa base besogne par Jean Bruno Ousmane Thiam, l’un des fils de Yoro Thiam et conseiller en communication à Brazzaville.
Dans la boucle de ce sinistre business des personnalités comme Arnaud Dassier & l’universitaire-Chroniqueur dévoyé Lucien Pambou. Nous ne sommes pas surpris de retrouver dans la galaxie Nguesso ce mercenaire du Clic et ce barbouze du micro.

Bruno Ousmane Thiam
Le Parrain de cette sombre entreprise ne semble être rien d’autre qu’Hervé Bourges influent ancien président de l’union internationale de la presse francophone. Pilier de la françafrique médiatique, il écrit dans Geopolitique Africaine, la fausse revue financée par Sassou et animée par Patrick Wajsman.
Les réseaux mafieux de la Françafrique ne sont pas qu’une vue de l’Esprit. Ils apportent impunément leurs ténèbres jusqu’au coeur de la ville lumière.

Leave a Reply

Your email address will not be published.